INFORMATIONS & EVENEMENTS

PATOIS-LAND  Au pays des mots retrouvés    -  Exposition à la Médiathèque de Martigny 

   

                                                           

Consultez SOS Patois... vous y trouverez plein de réponses !

 

Dans la BOUTIQUE ...  faites plaisir à vos proches en leur offrant un peu de notre patrimoine !

 

 

 

Mission

La Fondation pour le développement et la promotion du patois (Fondation du Patois) est créée, en 2011, par l’Etat du Valais et la Fédération cantonale valaisanne des amis du patois.

Cette fondation fait suite et prolonge les activités du Conseil du patois institué en 2008 par le Conseil d’Etat. Elle développe un concept et un plan d’action pour valoriser le patrimoine que constitue le francoprovençal en Valais. Elle a pour missions de contribuer à la connaissance, au maintien et à la pratique du patois ainsi qu’à son rayonnement en Valais et hors des frontières cantonales.

A ce titre, la Fondation du Patois soutient le développement de la langue et de la culture francoprovençales, en en favorisant l’apprentissage et la pratique et en œuvrant à la constitution et à l’enrichissement de la documentation les concernant.

 

pdfConsulter le rapport d'activité 2019 

pdfConsulter le rapport d'activité 2018

pdfConsulter le rapport d'activité 2017

pdfConsulter le rapport d'activité 2016

pdfConsulter le rapport d'activité 2015     

Historique

1996 Postulat pour la valorisation du patois accepté par le Gouvernement valaisan

2007 Formation d’un groupe de travail mandaté pour établir un rapport sur la situation du patois dans le Valais romand

2008 Constitution du Conseil du Patois

2009 Premières publications de documents en patois valaisans et présence régulière dans les médias

2010 Postulat concernant le patois, mémoire ou avenir?

2011 Constitution de la Fondation pour le développement et la promotion du patois

Portail des patois valaisans

Malgré la volonté des autorités de les faire disparaître à la fin du XIXe siècle, les patois valaisans sont bel et bien vivants. Ils ont réussi à conserver leurs spécificités régionales à travers les siècles et ont rencontré de nombreux défenseurs.

Différentes institutions et associations locales participent aujourd’hui activement à la sauvegarde et à la valorisation de ce patrimoine oral. Par leurs publications, l’édition de transcriptions et d’enregistrements anciens ou encore la création de nouveaux textes, ils nous démontrent que le patois n’est pas mort !

...

pdfPoursuivre la lecture ici