SOS Patois

Si vous avez des questions concernant le patois, n'hésitez pas à remplir notre formulaire de contact:

Champ obligatoire

Champ obligatoire

Champ obligatoire

Veuillez valider que vous n'êtes pas un robot


Des internautes nous ont écrit :

Que veut dire "favé" ? en patois du bas-Valais.

Fava, favé au pluriel,  signifie fée. 

Je souhaite donner un nom de fleur en patois à mon mayen à Mase. Comment dit on en patois de Mase :  rhinanthes (crête de coq) ? 

Le rhinanthe se dit en patois artayèla selon certaines sources dans notre région, sans que cela soit documenté. Le dictionnaire du patois de la Noble contrée traduit ce mot par artayàla, très proche du précédent. Du fait qu’il vient d’un dictionnaire, il me paraît préférable d’utiliser ce dernier.

Que signifie le mot "Tzeno" figurant sur une plaquette fixée sur un vieux mélèze au pied de la Combe d'Orny ?

En patois, tsenô (en graphie valaisanne commune) est un nom féminin qui désigne ou désignait un ravin ou ou dévaloir, parfois un cours d’eau temporaire. Ce mot vient du latin canalis « conduit », et c’est la cousine germaine du français chenal. Référence : Glossaire des patois de la Suisse romande, tome III, pages 493-496, et matériaux.

Il existe, entre Sierre et Sion, une réserve natruelle appelée Pouta Fontana. Je souhaiterais savoir si ce nom vient du patois et, si oui, quelle est sa signification ?

Pouta Fontana = la laide fontaine, mais fontaine au sens de « source, eau vive qui sourd du sol » et non de « fontaine qui coule ».

Je souhaitais savoir comment se traduit "à ma descendante" en patois de Bagnes ?

A ma descendante  : a sa ke vin apri

Comment s’ecrit la chotte du chasseur en patois d’Arbaz  et la chotte des cochons en patois d'Isérables?

Patois d'Arbaz :  La chotte, l'abri du chasseur  =  a choa du tzassieu  

Patois d'Isérables : La chotte, l'abri des cochons  = a shot dè kayong

Comment dit-on "bienvenue" en patois d'Evolène ? 

èn tchyè no, éithe èn tchyè vo !  Cette phrase signifie littéralement : chez nous, vous êtes chez vous ! Il semble que ce soit un beau message de bienvenue.

Dans le cadre du patrimoine de Saillon, je transcris des actes anciens. Dans les lieux-dits on trouve le mot Gru, qu'on rencontre un peu partout en Valais. Je n'ai trouvé nulle part sa signification. Merci pour votre réponse.

En effet, près de Mazembroz, un lieu couvert de buissons est nommé « in Gru » en patois, « en Gru » au cadastre. À Ardon un endroit en champ et vignes est nommé « in Gru » en patois, « Gruz » sur la Carte Siegfried 486. À la limite des communes d’Ardon et Chamoson, un groupe de grands rochers est nommé « o Si de Gru » en patois, « Le Six de Gru » ou « Sex de Gru » sur la Carte nationale 1305. Le même nom de lieu se retrouve à Loèche. Aucune origine n’est établie. Le mot patois gru désigne le gruau un peu partout en Suisse romande et notamment dans le Bas-Valais. S’agit-il du même mot ? On peut en faire l’hypothèse, mais rien de plus. Référence bibliographique : article gru 1 du Glossaire des patois de la Suisse romande.

Merci pour les informations. Entretemps j’ai trouvé dans les toponymes de Leytron (par Théo Chatriand) que « Gru » signifierait « terre mêlée de pierre » provenant du germanique « gru ». je n’ai pas pu remonter cette piste. Toutefois, cela correspond à l’aspect de lieux-dits cités entre Martigny et Ardon. Par contre toute culture est impossible en ces lieux et la liaison avec gru/gruau parait bien hasardeuse. De même, je ne vois pas comment cette origine germanique peut s’expliquer dans une zone très franco-provençale.

La terre mêlée de pierre, c’est la pierre de gruau. Le germanique « gru » n’existe pas, il s’agit du germanique « grût » qui signifie gruau. Les deux hypothèses ne font qu’une et elles n’ont rien de hasardeux, d’autant moins que la liaison avec gru est la seule plausible et qu’il y a beaucoup de mots d’origine germanique dans tout le domaine francoprovençal.

Comment dit-on "Joyeux anniversaire" et "Nous t'aimons fort" en patois de Fully et Savièse ? Et "Bonne nuit et bon repos. Faites de beaux rêves." en patois d'Isérables.

Bon anniversaire =  En patois de Fully :  Bouën’a fite !  Nous t’aimons fort =  No t’an-m’in fran bien !   En patois de Savièse  = Bona féta ! ou   Bon nivèrdzéró ! En patois d'Isérables : Bonne nuit et bon repos. Faites de beaux rêves = Bora-nhé è bon repos. Féte dè bràvo sonndzo.

Etant anniviard, je me suis toujours demandé comment mes ancêtres dénommaient le célèbre Weisshorn. Est-ce qu'il existe une traduction littérale et populaire de cette "corne blanche" ?  

Pour le Weisshorn, le seul nom usité depuis le début du 20ème siècle est «lo Vèissorn». Mais au 19ème siècle on l'appelait La Machèla dè Konpothànna, c'est-à-dire «la Mâchoire de Composana (lieu-dit de Tracuit)». Le Weisshorn porte bien son ancien nom!

Ces informations ont été tirées du Glossaire des patois de la Suisse romande.

Comment dit-on "Poubelles" en patois de Chermignon?  

Après quelques recherches et discussions avec nos spécialistes nous proposons : poubelle : brôtchia  = saleté, chose de peu de valeur  - chini   = cheni  -  chác a brôtchia : expression qui peut se traduire de manière littérale par : sac à saleté...donc sac à poubelles.

Pouvez-vous expliquer la signification du lieu-dit "Poteu des Etales" qu'on a traversé lors de notre balade vers Derborence ?

«Poteu» désigne un endroit encaissé dans les rochers, où une chèvre (ou un mouton, voire une touriste) peut aboutir par le haut en sautant mais d'où elle ne peut plus ressortir ensuite. «Ètâa» = "bûche" en patois de Conthey. Poteu des Etales, en patois Poteù du-j ètâe, petit pâturage, passage où il y avait autrefois (au 19ème siècle) des marches de bois (les bûches) dans les rochers. Poteu veut dire 'passage' et étale 'morceau de bois'. On montait, entre autre, par là le bois de chauffage pour l'alpage de Mié.

Comment nomme-t-on le noms des doigts en patois de Randogne ?

En patois du Gran-Cômôn ou Ancien Lens (qui comprenait les anciennes Communes de Lens, Icogne, Chermignon et Montana), je peux donner les informations suivantes :

lo di = le doigt – lè dis = les doigts
pôouzo = pouce
prômiè di = index
groú di = majeur
di dè la vèrzèta = annulaire (litt. doigt de l’alliance ou anneau)
cacanén = auriculaire (chez nous le cacanén signifie également le benjamin (dernier-né).)

J'aimerai donner à ma maison un nom en patois.

La demande de traduction est souvent en lien avec le lieu-dit où la maison est bâtie ou avec un élément naturel particulier proche de la bâtisse tel que nom de fleur ou d'un animal de la région. Donner un nom patois, c'est prolonger la continuté du bâti dans le temps tout en renforçant le lien avec les ancêtres.

Quel est l'origine des mots "Greni" et "Guerni" et à savoir lequel se rapproche le plus du patois Anniviard (VS)?

Cette question est judicieuse! Les matériaux du Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR) confirment tout à fait la remarque de Bourgeoisie de Saint-Luc: c'est Guèrni (avec accent grave, plus clair que Guerni qu'on pourrait faussement prononcer "gueurni") qui se rapproche le plus du patois d'Anniviers, et de loin.

Le mot grenier se dit guèrni en patois dans tout le val d'Anniviers (il est documenté au GPSR pour Saint-Luc, Chandolin, Mission, Ayer, Pinsec et Grimentz) et dans plusieurs localités proches (Vercorin, Chalais, Chippis, Miège, Venthône, Mollens, Randogne). Il se dit bien sûr guèrni aussi à Muraz, puisque les Muratsi parlaient le patois d'Anniviers.

Ce n'est que dans quelques localités de la Contrée qu'il se dit gréni: Lens, Chermignon, Montana.

J'aimerai apprendre le patois mais je vis en Australie, que puis-je faire d'ici ?

Votre message nous touche beaucoup et nous réjouis intensément. Merci de réveiller le patois qui sommeille en vous sous le soleil australien ;)
La Fondation a élaboré une méthode d'enseignement en patois d'Evolène. A ma connaissance elle n'est pas encore traduite en patois de Bagnes. Vous pouvez l'obtenir sur notre site internet.

Après consultation avec le président de la société des Fayerou de Bagnes, Raphaël Moulin, nous vous proposons de prendre contact avec lui afin de voir comment votre vœu pourrait se concrétiser. Peut être par l'envoi de fiche de travail, élaborée à votre intention... ?

Un dictionnaire sur papier est en cours, parution prévue fin 2015.

Existe-t-il un terme en patois qui signifie "La couleur rose sur les montagnes enneigées au coucher du soleil" ?

En patois de Bagnes il y a le mot raveû qui désigne une lueur rouge, spécialement celle que produit le soleil levant ou couchant dans le ciel.

Exemples:
Raveû du nèïn, byô tèn du dzo ke vèïn; raveû du matèïn amèïnne o karapèïn!
Lueur du soir, beau temps du lendemain; lueur du matin amène une fine couche de neige!

Je suis en 1ère année de Master Français Langue Etrangère à l'Université d'Angers. En lisant beaucoup de livres, je me suis rendue compte que le terme de "patois" était souvent vu comme étant péjoratif, négatif. Est-ce bien vrai?

En soi, pas du tout. Pour les patoisants de Suisse, de France et d’Italie du nord, le mot patois ne véhicule pas de connotation péjorative, même si les dictionnaires du français et leurs lecteurs continuent de croire à ça. Patois n’est péjoratif que dans la bouche de ceux qui n'aiment pas les langues que ce mot désigne! En revanche, les connotations évoluent au gré des attitudes, or le mot patois était bel et bien péjoratif autrefois, quand les patois étaient vus comme barbares, non civilisés, laids, sans grammaire, etc. Mais aujourd'hui, alors qu'un grand nombre d’études scientifiques, de dictionnaires, grammaires et méthodes d’apprentissage contiennent le mot patois dans leur titre, et que les patoisants on retrouvé une fierté certaine, si le terme est connoté, c'est plutôt positivement…